AGARDOVA

28 bis, Bd Aribat

81100 CASTRES

05 63 72 25 00

entree_agardova

 

Association agrée

logo-una

nfservice1

Services aux personnes à domicile - NF311

AGARDOVA
Association d'aide
à domicile

un service
une écoute
un dialogue
de l'efficacité
des compétences
depuis 1962

Principes éthiques

 

Les principes éthiques contribuent à instaurer une relation de confiance et de dialogue avec la personne accompagnée et son entourage familial et social

 

Principes éthiques, déontologie

 

Les principes éthiques du secteur affirment que le client est une personne, quels que soient sa situation, son état de santé physique ou psychique, son niveau d’intégration sociale.

Ces principes éthiques commandent une attitude générale de respect envers le client. Elle implique réserve et discrétion pour tout membre de l’entité  et à tout moment de la prestation du service

Cette attitude se décline en prenant en compte tout l'éventail des droits du client, à savoir :

- le respect de la personne, de ses droits civiques, de ses opinions et convictions notamment politiques, et de ses croyances religieuses ;

- le respect de son espace de vie privée, de son intimité, de son intégrité, de sa  dignité, de ses biens;

- le respect de sa culture, de son choix de vie et de son projet de vie quand il  est formulé ;

- le respect de la confidentialité des informations confiées à l’entité ;

- le droit au libre accès aux informations contenues dans son dossier et leur éventuelle rectification.

L’entité garantit la protection du personnel notamment vis-à-vis du harcèlement ou de toutes formes de discrimination.

L’entité doit s’assurer que l’ensemble de ces principes éthiques est :

- retranscrit et diffusé sous une forme adaptée aux clients et au personnel de l’entité ;

- mise en œuvre par l’ensemble du personnel.

L’entité s’engage à inscrire son action dans un cadre lui permettant de veiller à :

- l’application opérationnelle de ses principes éthiques ;

- des conditions propices à l’écoute et à l’expression du client ;

- une transparence du contenu et/ou des objectifs de l’intervention pour le client , afin de garantir à tout moment sa compréhension, son consentement éclairé et son libre choix, tout en tenant compte des décisions de justice et des mesures de protection judiciaire.

-  une approche globale et coordonnée lorsque la situation le nécessite ;

- l’élaboration d’une prestation individualisée par une implication et une participation du client et/ou de son représentant légal ;

-  un ajustement continu de la prestation aux besoins  et attentes du client ;

- une juste distance professionnelle visant à éviter autant une relation excessivement centrée sur la technicité qu’une relation excessivement centrée sur l’affectivité ;

-  une sécurité des personnes à travers une relation protégeant à la fois le client d’éventuelles pratiques non satisfaisantes ou malveillantes, et protégeant l’intervenant de toute situation à risques.

Extrait de la Norme NFX 50.056.

 

Exemples de mise en application :

 

L’association est attentive aux problèmes de maltraitance, aux situations pouvant mettre en danger physique ou psychologique les personnes. Elle veille à la prévention de ces situations, et réalise un signalement lorsque nécessaire selon des dispositions prévues et communiquées, auprès des organismes ou autorités ayant compétence pour recevoir ces informations. Une procédure « Prévention et signalement de la maltraitance » est en place ; elle définit les modalités d’organisation retenues par l’association en vue de mieux prendre en compte les situations de maltraitance et intègre les recommandations de bonnes pratiques professionnelles en provenance de l’ANESM.

Pour offrir en permanence un service adapté à la demande du client, l’association s'engage à veiller à une évaluation des besoins, à proposer une offre élaborée avec le client et à assurer, si nécessaire, une approche coordonnée avec d'autres entités, d'autres professionnels. Elle assure la transparence de son action pour le client. Dans tous les cas, l’association veille à limiter son offre aux besoins des clients.

Afin de protéger l’usager et l'intervenant, l’association favorise une relation triangulaire.

Il s'agit de la relation entre la personne qui bénéficie du service, accompagnée le cas échéant d'une personne de son entourage, celle qui réalise la prestation et un «référent» (responsable de secteur) qui représente l’association.